Les Arts de l'Éveil

Édition

Please, feature an image for this post.

La Déclaration des Arts de l’Eveil

« La Déclaration des Arts de l’Eveil » est le Livret 1 de la Collection L’Aube des Eveilleurs. Il vient de paraitre aux Editions Co-Créatives.
Le livret est disponible en PDF téléchargeable au prix de 7 euros.
Extraits du Livret 1 consultables sur le site de l’éditeur et sur le site Arts de l’Eveil.
Consulter le PDF des extraits
Pour le commander : Lien éditeur : http://www.jardins-cocreatifs.com/337-la-nouvelle-matrice-de-la-creation.html
Présentation
Dans la transformation accélérée de notre monde, le changement est si puissant qu’il invite chacun à redéfinir comportements, croyances, valeurs, visions, structures, façons d’être et de faire… sur un plan individuel et collectif. Or, un peu partout dans le monde, émergent des artistes qui vivent ces  réorientations dans leur œuvre et leur vie, loin des codes du marché de l’art. Ils  participent concrètement, amoureusement, au processus de transformation nécessaire pour un monde plus harmonieux, créateur et équilibré. Le désir de sens, d’accomplissement intérieur, une représentation plus vaste de la beauté, de l’univers, de la vie, de la conscience… les inspirent et les rendent inspirants et moteurs pour le collectif. Ces  artistes n’appartiennent pas à un courant particulier, mais se distinguent par un socle de fondamentaux qui leur sont communs.  Je les ai nommés Les Eveilleurs. La Collection L’AUBE DES EVEILLEURS vous permettra de les rencontrer au fil des livrets suivants, et de vous ouvrir à une vision élargie de la création, de la réalité…
Le premier livret « La Déclaration des Arts de l’Eveil » pose les fondamentaux de ces Arts et de ces Eveilleurs.

La Collection L’Aube des Eveilleurs – Editions Co-Créatives

L’Aube des Eveilleurs : Une Collection de Livrets éditée par les Éditions Co-Créatives
Lancement : Décembre 2010
Périodicité : bimestrielle
Partis pris :
Inscrire l’édition de cette collection dans une continuité.
Choix d’une édition numérique, pouvant être commandée directement sur le site de l’éditeur et avec lien sur le site des Arts de l’Eveil.

Le lancement de la Collection se fait avec La Déclaration des Arts de l’Eveil, qui propose une vision élargie et renouvelée de la création et en donne les fondamentaux.
Ce premier livret sera suivi d’une série de Portraits de Créateurs.
La quarantaine de portraits réalisés depuis 2008 sera éditée selon le principe d’une collection à parution bimestrielle sous forme de livrets de portraits.
Chaque livret de 6/7 portraits présentera des expériences de vie et de création volontairement très diversifiés, qui sont autant de Contes du Possible.

Pourquoi L’Aube des Eveilleurs ?

La création est mon cœur de vie depuis longtemps.
L’école du Louvre en cours du soir au début des années 80,
Une dizaine d’années d’ateliers ADAC  de sculpture métal, de peinture, de modelage,
2 décennies dans des institutions et agences culturelles et évènementielles, dont 8 ans dans des musées – Cité des sciences et de l’industrie, Centre Pompidou, Centre de la Mer,

Une grande consommation d’expos d’art contemporain qui généraient quasi systématiquement sentiment de malaise et de tristesse,
Des découvertes personnelles d’artistes sur des voies autres que celles des circuits officiels,
Et l’envie de proposer au grand jour une vision élargie de ce qu’est pour moi l’art, la beauté, la création.

J’ai commencé ces portraits début 2008, partant d’artistes que je connaissais et aimais : Sylvain Nuccio, Elodie Brunet, Viviane Crausaz, Aurélien Floret, Thierry Vermont, Sylvian Meschia, Sandrine Bataillard… Puis j’ai continué par jeux de résonance, de capillarité.

Fin 2008, avec 30 entretiens et portraits d’artistes, j’avais la matière d’un livre, d’une collection et bien au-delà. C’est alors que le projet global est né.


Quels ont été mes partis-pris ?

J’ai choisi de faire bouger les lignes des critères artistiques, en mettant en valeur l’attitude, l’état d’esprit des artistes comme leur mode de vie.
La cohérence entre l’œuvre de vie, l’itinéraire personnel, et l’œuvre, est alors apparue avec force.
J’ai opté pour une totale transversalité dans le choix des artistes, des supports artistiques, des formes esthétiques, allant au-delà des catégories usuelles.
Du décloisonnement entre arts majeurs et mineurs, est apparu que le service d’un Art de la Vie était commun à beaucoup des créateurs rencontrés.

J’ai exploré avec ces entretiens des thèmes habituellement ignorés dans l’approche artistique contemporaine, notamment : la conscience, la vie, l’univers, la réalité, la terre, les dimensions subtiles, les sens subtils tels que l’intuition, la vision…
J’ai réinterrogé avec eux la notion de Beauté, d’Harmonie, de Résonance…
Je me suis intéressée particulièrement au processus de création et aux états intérieurs des artistes précédant et accompagnant la création.
Et à l’impact de leur création sur les gens.

Très rapidement, ces entretiens ont convergé vers la notion d’éveil, d’œuvre vibratoire, d’impact énergétique de bien être de l’œuvre, renouvelant profondément la vision sur l’art.

En ce sens, cette collection, ces artistes, ce projet, proposent une vision radicalement autre du champ artistique.
Ils portent un potentiel de transformation individuel et collectif important.

L’Aube des Eveilleurs, une nouvelle Matrice de Création

Eveil ? Un thème universel qui accompagne l’humanité. La place et le sens de l’homme sur terre et dans l’univers, la recherche de signes-balises, sont au cœur de cette quête. L’éveil permet de voir au-delà. Au-delà des filtres, des croyances, des apparences que nous interposons entre nous et le monde pour nous en protéger. Du simple déclic à l’illumination, les voies sont vastes et multiples.

Les artistes de cette collection de portraits, n’ont pas de diplôme d’éveil, mais un parcours, une expérience de vie. Habités par leur art, par l’élan de création, par la vie et son mystère, présents à eux-mêmes et inspirés, ils ne valorisent plus la souffrance ni les paradis artificiels. Au plus près d’eux-mêmes après parfois de longues séparations, ils réalisent que les états de paix, de joie, de centrage, de conscience, servent leur œuvre et la rendent plus puissante.

Le processus de création est au cœur de leur projet. Parler de création, c’est parler du don et du talent unique à chacun. D’une aspiration, d’un idéal, d’une envie qui anime et propulse. D’une inspiration et d’intuitions qui court-circuitent la pensée rationnelle. D’un saut de l’ange dans le vide des possibles… pour découvrir que l’on peut oser sauter.

L’art des artistes de l’éveil élève, ré-ouvre des espaces intérieurs oubliés, invite au voyage dans les possibles. Il nous rappelle que l’harmonie et la beauté sont nos fondamentaux et nous invite à les recontacter. Il sert la joie et les états de bonheur. Il se met au service d’une conscience élargie, cosmique.

A l’écoute des perceptions subtiles, ces artistes produisent des œuvres vibratoires dont l’impact de bien être est notoire. Une œuvre créée dans un état de légèreté et de joie ne va pas transmettre les mêmes vibrations qu’une œuvre issue d’un malaise intérieur, d’une souffrance, d’une colère. La résonance avec une œuvre vibratoire est une interaction invisible mais puissante qui agit sur nos états intérieurs.

Lorsque le profil vibratoire d’une œuvre sera scientifiquement réalisable, notre regard exclusivement culturel et esthétique s’ouvrira à la dimension énergétique de l’œuvre et à ses impacts en termes de mieux… ou de mal être. Une réévaluation des arts qui ne laissera pas indifférent, comme l’annoncent déjà les Artistes Eveilleurs !

Enfin, la création est contagieuse. L’une des propositions centrales de L’Aube des Eveilleurs est d’éveiller le récepteur de l’œuvre à son propre et unique mouvement créateur, à devenir artiste de sa vie, sa première œuvre.

L’art pour l’art est tributaire d’un système occidental matérialiste calé sur la reconnaissance extérieure, l’image, l’ego et le marché.
L’histoire des formes qui a caractérisé une longue étape évolutive de l’histoire de l’art implique une lecture culturelle, esthétique et sociétale, qui devient restrictive.
Nous entrons dans le monde des fluides, des champs de forces et d’énergie,  des flux – de particules, de conscience, d’énergie…- qui annoncent l’œuvre vibratoire.

Loin d’un art de circuits fermés ou de cet autre extrême qu’est l’art de consommation et de performance médiatique, les artistes et arts de l’éveil retrouvent les publics. Leurs œuvres sont faites pour résonner de cœur à cœur, de conscience à conscience.

Rassemblés autour de ce qui réunit, non de ce qui sépare, engagés dans le passage de conscience, d’unité, d’universalité que traverse notre humanité, ces créateurs témoignent d’une réorientation vivante de l’art. Ils en sont les agents de transformation.

Par leur itinéraire de vie et de création, ils incarnent les émergences d’une Ame de l’Art retrouvée. Ils préfigurent la Matrice de Création du nouveau siècle, ils illustrent le paradigme d’une mutation décisive pour l’humanité qui se joue aujourd’hui.